Claire Négrier

5 étapes pour bien choisir ses supports de communication

Choisir ses supports de communication - NCN Comm'
La mise en place d'une bonne stratégie de communication, est le seul véritable moyen d'arriver à développer sa petite entreprise. Comprenez par là, qu'il faut structurer et encadrer sa communication de la meilleure façon qu'il soit, afin qu'elle soit efficace. Et qu'au final, vous soyez bel et bien vu.

Pour sélectionner ses supports de communication, il faut donc en passer avant tout par l’analyse (oui encore …). Celle-ci se fait bien évidemment sur différents niveaux, afin de s’assurer d’un résultat optimal pour votre campagne. Je vous propose ici de retrouver 5 points à étudier, afin de bien choisir quel outil de communication vous allez utiliser pour augmenter la notoriété de votre entreprise.

Un peu à la façon d’un entonnoir, vous allez partir d’un large choix d’idées, pour en éliminer en fur et à mesure de votre étude. Jusqu’à en distinguer un certain nombre – variable selon la taille de l’entreprise, l’objet de la promotion et surtout les objectifs définis.

1. On regarde son marché et ses tendances

Bien que l’on ait envie de faire telle ou telle campagne promotionnelle, ou que l’on aime bien tel outil de communication, le premier critère de réussite de votre communication sont les codes de votre marché.
Quand on connait ce qui se fait – si on a étudié un tant soit peu les us et coutumes de son environnement – on peut savoir ce qui se fait trop (donc à éviter) et ce qui ne se fait pas du tout (et qui donc ne pourrait pas passer : à proscrire).

Les modes d’un marché vont aussi être à prendre en compte. Si c’est le renouvelable qui est à l’honneur au moment de lancer votre pub, alors l’utilisation d’un papier recyclé sera bien plus opportun qu’un papier glacé par exemple. Vous comprenez le principe ?

Cette première analyse environnementale « large », va vous permettre d’éliminer un certain nombre de possibilités marketing qui ne sont pas adéquates.

2. Pour choisir ses supports de communication, on décortique les habitudes conso

Deuxième point à bien étudier donc… Les habitudes de vos consommateurs. Elles devront elles aussi être partie prenante dans votre sélection. Bah oui .. On ne va pas faire un spot radio pour une montre par exemple. L’objet est « précieux » il lui faut donc un support de communication à sa hauteur. Le standing (souvent) de ce produit lui impose des supports prestigieux comme la presse. Et de façon vulgarisée la télé. L’affect passe par le visuel, aussi tout outil qui ne le sera pas (visuel) sera banni.

Un autre axe consommateur de réflexion sont aussi leurs habitudes de prise d’information. S’ils sont scotchés à leur téléphone, alors on choisira des supports digitaux plutôt que papier.
S’il sont lecteurs de journaux, alors le street marketing (= flyer par exemple) ne sera pas le bon choix. On va aller toucher sa cible sur ce qu’elle regarde.

3. Vos supports doivent concorder avec vos goûts

Bon nombre de communicants, par facilité je suppose, restent campés sur leurs acquis. (On sait ce qui marche alors pourquoi changer ?). Alors qu’en fait ce qu’on oublie souvent, c’est qu’on est notre propre pub ! Vous êtes votre publicité. Ce que je veux dire par là, c’est que pour être crédible, il faut que votre communication vous ressemble. Une fois les codes identifiés, il faut que vos goûts se reflètent dans votre message. Car si vous n’êtes pas vous-même, vous ne serez pas convaincant(e).

Pour vulgariser encore plus mes propos. Si vous êtes baba-cool mais que vous vous présentez en costume 3 pièces … Vous êtes hypocrite. Et tout le monde déteste ça ! Alors pour bien vous vendre soyez vous-même. Vous croirez d’autant plus à votre projet et c’est ça, l’ingrédient secret de la réussite !

4. Le p’tits truc en plus qui fera la différence

Dans ce monde toujours plus hyper concurrentiel dans lequel on vit, le seul véritable facteur d’un outil de comm’ bien conçu et réussi, c’est celui qui fera la différence. Que ce soit sa forme ou le message qu’il contient, il doit non seulement vous représenter (affectivement parlant) mais il doit contenir une part d’inédit qui vous distinguera.

Je vais vous livrer un peu de mon histoire (sans être trop chiante je l’espère). L’une des entreprises dans laquelle j’ai été stagiaire confectionnait des cartes (plutôt cartes postales) comme support de comm’ mais appliqué au street marketing. Comme de la distribution de flyers si vous voulez… Bref … L’un des clients – un pizzaiolo – avait voulu se démarquer un peu .. Et on lui a proposé quelque chose qui sortait de l’ordinaire. Bien qu’il n’y cru pas trop, le support a eu un tel succès .. Que d’autres ont voulu reprendre l’idée (suspens hein !). Allez, j’vous dévoile le truc !

Et bien nous lui avons réalisé des cartes avec d’un côté ses infos (coordonnées, horaires, lieu ..) et de l’autre, la présentation de 4 pizzas (de son choix). Honnêtement je ne sais plus quel était l’objectif et ne saurais donc pas vous dire si la promotion concernait ses meilleures ventes ou les moins bonnes… Soit … l’originalité (ça y est on y arrive) résidait dans les 4 angles de la carte. Imaginez cette dernière divisée en quatre parties. Chacune présentait une pizza et bien lorsqu’on grattait le coin correspondant …. L’odeur de la pizza en question se faisait sentir ! J’ai donc découvert ce jour là, le premier support olfactif de ma vie ;-). Et rien que de vous le décrire … Je salive…

Carton plein donc pour ce support qui permettait de :

  • (faire) confirmer l’envie (de pizza) chez le consommateur
  • lui permettre de choisir entre les quatre modèles présentés
  • lui rappeler celle qu’il avait adorée ou aimerait découvrir (parce que ce n’était pas un usage unique. L’odeur, du moment qu’on grattait, réapparaissait. La longévité du produit était d’un mois – de mémoire)

Voici donc un bel exemple de support qui a utilisé les codes du marché en ajoutant sa petite touche d’originalité !

5. Fixer des objectifs à vos actions de communication !

Je ne cesserai jamais de le répéter. On ne communique pas à tout-va, n’importe comment. Il faut structurer ces (ou ses d’ailleurs) actions. Pour choisir ses supports de communication, il faut qu’ils répondent à des objectifs identifiés ! (voire chiffrés).

N’allez pas vous dire, « je fais un flyer parce que c’est bien ». il faut distribuer un flyer parce que vous voulez :

  • Ecouler votre stock ?
  • Développer votre notoriété ?
  • Remplir votre agenda sur des périodes plus creuses ?

 

Pour choisir ses supports de communication, il faut donc réfléchir à tout cela…. Mais il faut aussi penser à la diffusion !
Que vos actions ne soient pas faites au même moment (pour un même produit, un même outil), qu’elles se relayent pour augmenter votre visibilité (on distribue des flyers, on envoie quelques jours plus tard un mail par exemple). Qu’elle répondent ou créent un besoin …
Pas de panique ! Avec un peu d’entrainement … Tout cela se fait facilement et même parfois rapidement …

NB : Bien évidemment, le budget est à prendre en compte … Mais ce sujet mérite son propre article.

Sinon n’hésitez pas à me contacter ;-). Je serais ravie de participer à la promotion de votre projet !
06.60.77.69.87 ou en remplissant le formulaire suivant :

 

Ce qu'ils en ont pensé
[Total: 0 Average: 0]

A propos de l'Auteur

Bonjour ! 

Je suis Claire, spécialiste Communication / Marketing,
J'accompagne mes clients dans le développement de leur notoriété.
De la stratégie à la mise en place des outils, j'offre l'éventail de mes compétences
Pour qu'ils soient vus, remarqués et reconnus sur leur marché
N'hésitez pas à me contacter pour parler de votre projet ;-)

N’hésitez pas à laisser un commentaire

Vous souhaitez être informé de
la publication d'un nouvel article ?

Inscrivez-vous et recevez directement le lien dans votre boite mail ;-)