Claire Negrier

Et bien en fait, qu’il s’appelle brochure, flyer, liflette, fiche technique, plaquette institutionnelle, chaque appellation répond à un format, mais aussi à un objectif différent !

Alors parlons d’abord de généralités si vous le voulez bien

Web vs papier

Le web c’est de l’instantané. Il n’y a pas d’argumentaire ou peu. Il faut aller tout de suite à l’essentiel. Statistiquement les internautes passent seulement une trentaine de secondes sur une page web, ils y recherchent souvent une info précise :

  • horaire d’ouverture,
  • liste des produits ou services,
  • tarifs
  • contact

Un site web doit donc surtout répondre aux attentes de ses visiteurs. Tant sur le contenu que sur sa forme.

Le papier, aussi sobre soit-il, donne des informations précises mais va plus dans le détail. Il va souligner des points forts ou donner des arguments (par exemple). Et surtout c’est encore lui qui représente l’image de marque de l’entreprise.

Donc, les différents supports de communication print

Le plus gros avantage du papier est qu’il a palpable et pérenne. Mais entre flyer, brochure, plaquette, fiche… Vous ne savez pas toujours choisir. En fait c’est souvent flou pour les entrepreneurs, mais chacun a une utilité précise et une utilisation spécifique :

Le flyer

C’est une « flash news », il annonce un évènement : date de concert, de meeting, lancement d’un nouveau produit, d’un nouveau service.

Il peut aussi entrer dans une stratégie de « trucs et astuces » avec juste quelques lignes

La plaquette (dite institutionnelle)

La plaquette présente l’entreprise d’un point de vue global et surtout stratégique. On y retrouve :

  • des chiffres sur le marché
  • l’environnement
  • le positionnement stratégique de l’entreprise (ex : low cost / prestige)
  • les services ou types de produits
  • les clients potentiels
  • les références

Mais on reste assez général et surtout factuel. Et on n’oublie pas d’y ajouter les coordonnées et contact.

La brochure

La brochure elle, est là pour rentrer dans le détail. Elle va présenter un point précis de l’activité.

Son format est une page A4. Plus souvent recto (mais peut-être conçu recto/verso quand cela se justifie).
Aussi connu sous le nom de fiche, il pourra y en avoir une par service, une présentation des familles de produits ou de chaque produit, ou même le détail de chaque prestation.

Ensuite rien n’empêche d’innover les contenus temps que le modèle des utilisations reste cohérent et respecté.